You are currently viewing Les 10 clés de l’orgasme prostatique

Les 10 clés de l’orgasme prostatique

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Articles / Sextoys
Temps de lecture : 5 min.

L’orgasme prostatique est encore tabou. Assez différent de l’orgasme pénien, il est cependant plus intense et offre des sensations inespérées si l’on s’y prend bien. Nous allons donc voir étape par étape comment cela se passe.

Qu’est-ce que l’orgasme prostatique ?

Située sous la vessie et devant le rectum, la prostate est une glande qui fait partie de l’appareil reproducteur masculin. C’est par le toucher rectal que l’on peut la stimuler. Vous pouvez utiliser vos doigts ou des accessoires adaptés. Les sensations ressenties se diffusent à travers le corps, tandis que l’orgasme pénien est concentré seulement sur le pénis, donc sur l’extérieur.  

“Je ne savais pas que ça pouvait exister” confie une personne X. “Je respirais et ça repartait à nouveau” s’étonne une personne Y. “Est-ce que c’est ça la fameuse énergie sexuelle, dont on parle ?” questionne G. On considère toujours l’orgasme par une éjaculation pénienne, extérieur au corps, tandis que la version prostatique est totalement différente en diffusant des sensations intenses à travers tout le corps. On parle de point G pour la femme et de point P (signifiant la prostate) pour les hommes. Un sexologue explique : « Les hommes témoignent d’un orgasme plus profond, presque une extase, proche sans doute de l’orgasme féminin. Il déferle en vagues, ou bien embrase le corps, avec volupté ». Les sensations sont certes différentes, mais les moyens de les ressentir également. Les hommes sont tous d’accord pour dire que l’orgasme prostatique est une question d’apprentissage. 

Stimulation de la prostate : quelle est la bonne position ?

Il est plus facile d’accéder à cette zone dans certaines positions lorsque vous êtes seul. Puisque la relaxation est importante, il est également important de trouver la meilleure des positions. Celles qu’affectionnent les hommes en général sont : 

  • Le chien de fusil : les genoux ramenés vers la poitrine. Les mains restent disponibles. 
  • Sur le dos : le bassin relevé par un coussin et les genoux pliés ou ramenés vers la poitrine. 

Comment stimuler la prostate ?

Pour une bonne stimulation, voici les étapes importantes à respecter :

  • Nettoyer la zone anale et les doigts. Vos ongles doivent être bien coupés pour éviter les blessures. 
  • Prenez du lubrifiant
  • Allez-y étape par étape comme si vous faisiez des préliminaires
  • Commencez d’abord par un massage externe de l’anus. Vous pouvez appuyer légèrement entre le sexe et l’anus. Faites de petits mouvements circulaires pour en faciliter l’ouverture, sans trop vous attarder sur les muqueuses, car c’est très sensible. 
  • Pour le massage de la prostate, introduisez un doigt dans le rectum. Faites de petits mouvements de va-et-vient. La chaleur de votre doigt et les mouvements vont stimuler la prostate. Vous pouvez cependant avoir une envie de faire pipi, c’est normal puisque la prostate est située tout près de la vessie. 
mains sur un oreiller

S’autoriser à prendre du plaisir

Comme on le disait, l’orgasme prostatique est toujours tabou. L’anus est considéré à tord comme « sale », un passage obligé pour les « homosexuels » ou pour le toucher médical (dépistage du cancer colorectal). Si vous souhaitez découvrir le plaisir, il faut déjà que vous vous autorisiez à y accéder. En inversant les rôles, il vous sera possible de bénéficier d’une nouvelle jouissance exquise. Une sexologue précise :  « Prendre du plaisir ne va pas changer votre orientation sexuelle, si vous êtes hétéro ». 

La respiration, élément-clé pour accéder au plaisir

Suivez votre respiration : « Il est possible que vous la reteniez, ou bien qu’elle soit saccadée. Prenez de plus amples respirations, afin de laisser l’énergie circuler et envahir tout votre corps ». Travailler sur sa respiration à de nombreuses vertus : relâche les tensions, accroît notre concentration. Cela vous aidera à accéder plus facilement au plaisir. 

Se centrer sur ses ressentis pour un orgasme prostatique optimal

Les sensations que l’on obtient habituellement avec le pénis sont externes et souvent grandissantes. Tandis que l’orgasme prostatique est plus évolutif et vient étape par étape, avec des micro-contractions rectales. Selon les précisions d’un expert : « Il n’y a pas d’explosion immédiate, c’est progressif ! ». Vous devez être à l’écoute de votre corps et de vos sensations, être patient et persévérer. 

Point P : Jouir sans le pénis

La tentation peut être grande, lorsque vous arrivez à l’apogée de votre plaisir, de venir prendre son sexe. Mais ne vous relâchez pas et résistez à cette tentation, pour continuer à découvrir vos nouvelles sensations de plaisir. Oubliez votre pénis et laissez le temps à votre corps et votre cerveau de comprendre ces micro-contractions et ces nouvelles sensations. 

Le point P en solo ou en duo

Commencez à découvrir les plaisirs de l’orgasme prostatique seul pour vous familiariser avec les nouvelles sensations et aussi trouver votre rythme. Un de nos experts insiste sur ce point : « Prenez ce temps rien que pour vous, explorez en douceur, sans attente ». Cette découverte peut prendre du temps. Ensuite, prenez un moment à deux et essayez de poser des limites. Votre compagne sera là pour vous et doit être à l’écoute de vos sensations et de vos envies. 

Le sextoy : mode d’emploi pour un orgasme prostatique

Se masser la prostate seul est très délicat dans le sens où ce n’est pas très confortable. C’est pour cela que notre expert explique : « Pour certains, un sextoy adapté permet d’aller au-delà de certaines résistances ». Choisissez un accessoire adapté à votre morphologie et votre anatomie. De préférence non vibrant. Le mieux est d’utiliser un stimulateur prostatique, puisque c’est justement conçu pour ça.

Conseil d’utilisation : Ne faites pas de va-et-vient, car les mouvements vont se concentrer sur la zone du rectum et non sur votre prostate. Vous n’aurez donc pas les ressentis souhaités. Faites-le pénétrer et laissez-le faire son travail, sans rien faire. Le sphincter va se contracter de lui-même et simulera des mouvements de va-et-vient. Détendez-vous et laissez-vous envahir par les sensations.  

0 Partages

Eddy

Eddy, amateur de poppers & de soirées endiablées, est également un chaud lapin... Aventurier dans l'âme, il teste et aime découvrir de nouveaux plaisirs... Et vous éclaire sur les questions que vous vous posez !