Le fist fucking anal, plaisir dans la dilatation extrême [SUITE & FIN]

Le fist fucking anal, plaisir dans la dilatation extrême [SUITE & FIN]

Temps de lecture : 9 min.

Le plus compliqué sera de faire céder la barrière psychologique du premier doigt. En effet, il faut que le receveur puisse accepter physiquement cette intromission. C’est tout le talent de celui ou de celle qui pénètre que de savoir mettre la juste dose d’autorité, de force et d’amour pour le faire accepter.

Deux écoles sont possibles. La surprise ou la lenteur. Pour avoir testé les deux, nous pouvons dire que, selon les cas, l’une ou l’autre sera efficace. La surprise évitera de se crisper et de crier avant d’avoir mal. Même si, en fait, un seul doigt ne fait pas mal, c’est l’aspect psychologique qui, en absence de lésion pré-existante, fera ressentir cette douleur par la surprise. La lenteur est une approche différente, qui favorise la douceur mais qui, par ailleurs, laisse au passif le temps de se contracter et de rendre les choses plus compliquées à réaliser . C’est en connaissant vos sensations à l’un comme à l’autre que vous parviendrez, sur le moment, à choisir la méthode idoine. Mais vous devrez avoir échangé, avant de commencer, pour savoir si le receveur refuse l’une ou l’autre de ces solutions, après tout, c’est de son trou qu’il s’agit, il a un minimum d’opinion à exprimer en l’objet !

Commencer le fisting

Le premier doigt étant entré, patienter pour passer au second. Mettez-le en forme de crochet, faites-le entrer et sortit de l’anus de celui ou de celle sur qui vous allez pratique ce fist fucking anal.

Ces mouvements doux et réguliers permettront de détendre les muscles et de montrer au receveur que les choses ne sont pas douloureuses. Il pourra commencer à ressentir un certain plaisir à ce point de la pénétration.

Lorsque vous sentez que le rectum est détendu, ajoutez un second doigt, voisin. Lorsqu’il est entré, procédez de nouveau en crochet et en mouvement lent et tournant.

Encore une fois, lenteur et douceur, découverte pour l’un comme pour l’autre de nouvelles sensations et de nouveaux plaisirs. Demandez à l’autre ce qu’il ressent, s’il aime et s’il a envie d’aller plus loin. Il faut à tout moment que vous mainteniez la communication, pour vous assurer que le plaisir demeure partagé entre vous deux.

Continuez à entrer, doigt après doigt, jusqu’à ce que les 4 doigts principaux de la main soient entrés. Lorsqu’il ne reste que le pouce, rassemblez les doigts en “bec de canard” et présentez le pouce sous le bec. Faites le glisser doucement vers le rectum et faites entrer avec une extrême douceur le pouce vers l’intérieur de l’anus.

C’est à ce moment que les choses délicates vont démarrer. Il faut redoubler de douceur et de patience. De plus, comme vous l’aurez fait depuis le début, n’hésitez pas à ajouter du lubrifiant, pour maintenir la zone du rectum aussi humide et hydratée que possible. 

Lorsque le pouce commencera à pénétrer l’anus du passif, le fist fucking anal commencera à produire ses effets. La forme d’entonnoir donnée à votre main nécessitera que vous poussiez, avec mesure, pour faire un petit peu plus entrer la main. Vous devez faire en sorte d’écraser autant que possible votre main et vos doigts pour en réduire la taille. Au fur et à mesure de la pénétration, nous vous recommandons de faire des mouvements circulaires du poignet, pour vous assurer que la dilatation est homogène. Et aussi pour répartir équitablement le lubrifiant de la zone anale.

À un moment, vous sentirez l’anus s’ouvrir de plus en plus et aurez la sensation que votre main est comme aspirée. Ne la laissez pas aller, car elle va bloquer sur le haut des phalanges. Ce blocage pourrait s’avérer douloureux pour le receveur. C’est un bon signal cependant, qui signifie que vous pouvez poursuivre la pénétration.

Tout en serrant encore plus les doigts, imprimez un mouvement circulaire vers l’avant avec votre poignet. Il sera nécessaire de mettre un petit peu plus de force et de lubrifiant, aussi. en tous les cas, allez-y avec lenteur et fermeté, sans jamais cesser le mouvement. Imprimez le mouvement rotatif vers la droite puis vers la gauche, alternativement. Vous allez sentir le trou s’ouvrir de plus en plus.

Il est très probable, à ce moment précis, qu’un gaz sorte du côlon. C’est naturel et inévitable, ne soyez ni dégoûté ni surpris, c’est naturel et ne marque en rien un manque d’hygiène ou de toilette.

Les têtes de métacarpe passées, vous avez fait la partie la plus compliquée. En continuant d’avancer la main, refermez la main comme pour former un poing. C’est l’objectif du fist fucking anal, la pénétration par le poing. Si vous n’y arrivez pas, que ce soit à cause de la conformation du côlon ou de la taille de votre main, gardez la forme de bec de canard et écartez les doigts pour dilater l’intérieur du receveur.  Vous pouvez maintenant jouer pour de bon. Mouvements de va-et-vient, rotations du poignet, stimulation de la prostate chez les hommes … Toutes les idées plaisantes peuvent être testées.

Le plaisir du fisting

Le plaisir monte alors graduellement. Sur les hommes, la pression exercée par votre main sur la prostate va générer des vagues de plaisir inattendues. Chez la femme, c’est la stimulation de la zone vaginale par l’intérieur, au travers de la cloison ano-vaginale. Dans tous les cas, le donneur pourra ressentir des mouvements assez désordonnés voire violents … attention au poignet !

Lorsque la dilatation se prolonge, vous pouvez poursuivre et entrer le reste de la main dans l’anus du receveur. Pour un premier fist fucking anal, nous vous conseillons de ne pas aller plus bas que le poignet, pour vous laisser à l’un comme à l’autre la possibilité de découvrir, par la suite, de nouveaux plaisirs.

À propos de plaisir, ne cherchez pas absolument à donner d’orgasme à celui ou celle qui a reçu ce fist fucking anal. En effet, il est fort probable qu’au-delà d’un indéniable plaisir, il ou elle n’éprouve pas d’orgasme au sens physique du terme la première fois. Le plaisir psychologique de l’avoir fait est souvent suffisant.

Pas plus de précipitation pour ressortir. Allez-y avec douceur et en maintenant le mouvement circulaire. Le rectum est habitué à expulser des matières, il pourra ainsi vous accompagner à ressortir la main de l’anus de la personne que vous aurez fistée.

Au cours de la sortie de la main, il est possible que vous ameniez quelque reste de matière fécale. C’est, à l’instar du gaz, normal et naturel. Même si ce n’est pas agréable, ne faites pas de commentaire et ne le dites pas à votre partenaire, au risque de le bloquer, physiquement, sur l’instant. Vous rendriez la sortie de votre main encore plus désagréable.

La main entièrement sortie, nettoyez en douceur la zone anale du receveur. Retirez les gants, désinfectez vous les mains de nouveau et passez à celui ou à celle qui a reçu ce fist fucking anal un sous-vêtement.

A savoir sur le fisting

Désinfectez le gode que vous avez utilisé plus tôt, rangez-le. Il est important que l’hygiène demeure constante tout au long de l’expérience, pour le jeu en confiance.

Il n’est pas rare que dilater un anus comme c’est nécessaire pour le fist fucking anal il y ait, pendant quelques heures, des fuites de lubrifiant. C’est la raison pour laquelle nous vous recommandons ce sous-vêtement.

Enfin, dans ces cas très extrêmes, il est possible que durant quelques heures ou quelques jours le passif ait quelques difficultés à aller à la selle ou, au contraire, subisse une forme de diarrhée. Aussi longtemps qu’il n’y a ni douleur ni sang, pas d’inquiétude à avoir, ce n’est rien de grave

Le port d’un plug, avant comme après un fisting, peut être une solution pour l’amateur de soumission et de bondage d’ajouter une dimension BDSM à cette dilatation du cul.

corde bdsm

Une fois que le pratiquant sera assez mature dans son exercice, vous pourrez, en tant que dominatrice ou dominateur lui demander de porter ce plug avant la séance dont vous déciderez, sans qu’il ne la connaisse, de la date. Si la femme fiste le soumis, la position sur le dos les jambes écartées ajoute un aspect « comme dans les vidéos » qui participe à une forme d’humiliation. Se sentir ainsi baisé par la chatte masculine est une sensation assez indescriptible et crée l’impression d’être « baisée comme une salope ». C’est du moins ce que rapportent ceux qui publient une vidéo de leur expérience et acceptent de répondre aux questions d’autres amateurs du porn. Il semble, d’ailleurs, que le fait que ce fisting soit pratiqués par des femmes sur des hommes participe à créer un sentiment proche du bondage ou des jeux de sexe poussés.

N’oubliez pas, pour le fisteur, que la pratique est aussi éprouvante et fatigante. Elle demande une attention physique et psychologique durant toute la baise. Ainsi, fister une autre personne n’est-il pas de tout repos, nous vous recommandons de prendre une vidéo, porno évidemment, de la pratique pour pouvoir revoir, ensemble, ce qui s’est bien passé et tenter de faire mieux la prochaine fois, pour vos vues et le plaisir de votre porn movie privé. Pourquoi ne pas partager sur internet ces vidéos de porno que vous réaliserez ? Cela peut être un plaisir très excitant que d’exhiber à la vue de toutes les autres femmes et tous les autres hommes vos pratiques de sexe !

À l’instar de toute pratique sexuelle, vient le moment de douceur. Hommes et femmes ont grand besoin de ce moment de détente et de retour à la normale, quelle que soit la pratique, extrême ou non. Câlin, baiser et discussion sont maintenant au rendez-vous, pour un after-care utile et efficace, qui permettra de tout se dire, dans la bienveillance et l’écoute de l’autre. Et d’envisager un prochain fisting, pourquoi pas en inversant les rôles ? 

0 Partages
Fermer le menu